True

Vente de produits pour l'élevage et le secteur de la viande
Filters
x
Quick Filter
x
Échelle des prix
18.24
1520.0
-
Appliquer le filtre
Quick Filter

Catégorie de produit

Analyse de trichine

Tous les éléments nécessaires pour pouvoir réaliser avec des garanties, une détection correcte de Trichinella dans les échantillons de viande porcine. Nous avons les produits et le matériel de laboratoire pour la digestion des échantillons et la détection ultérieure des larves de trichines.

Produits

Équipement digesteur complet pour la détection de trichine Ref.: 2633
1 520,00 € 1 520,00 € 1520.0 EUR
Les plus vendus
Pepsine pour la détection des trichines NF 1:10000 1kg Ref.: 3044
227,39 € 227,39 € 227.39000000000001 EUR
Pepsine pour détection de trichines NF 1:10000 500gr Ref.: 3701
162,61 € 162,61 € 162.61 EUR
Pepsine 100 g en pots de 10 g Ref.: 3122
47,88 € 47,88 € 47.88 EUR
Acide chlorhydrique HCL 25 % 1L pour la détection de trichines Ref.: 3043
18,24 € 18,24 € 18.240000000000002 EUR
Hachoir à viande Ref.: 3268
39,36 € 39,36 € 39.36 EUR
Tamis en acier inoxydable, maille pour trichina Ref.: 3267
95,70 € 95,70 € 95.7 EUR
Cuve rectangulaire de 180x40 mm en méthacrylate transparent Ref.: 3261
102,00 € 102,00 € 102.0 EUR
Trichinoscope Ref.: 2811
29,17 € 29,17 € 29.17 EUR
Microscope stéréoscopique binoculaire EUROMEX NexiusZoom Ref.: 2681
666,00 € 666,00 € 666.0 EUR
Trichinoscope Hauptner Ref.: 967
43,18 € 43,18 € 43.18 EUR
Microscope stéréoscopique trinoculaire EUROMEX NexiusZoom Ref.: 3509
717,00 € 717,00 € 717.0 EUR
Plateau porte-échantillons en acier inoxydable. 50 emplacements Ref.: 3424
222,11 € 222,11 € 222.11 EUR

Qu'est-ce que la trichinose?

La trichinose est une maladie due à la présence de larves du genre Trichinella et peut être contractée par la consommation de viande ou de produits à base de viande crus ou insuffisamment cuits d’espèces animales infestées par ce parasite, en gros du porc, du sanglier ou du cheval. 


Les formes adultes du parasite sont localisées dans l’intestin grêle des mammifères, des oiseaux ou des reptiles, mais les larves se propagent dans la circulation sanguine et s'enkystent dans la musculature squelettique.


Quelles sont les méthodes pour détecter la présence de Trichina?

Il existe plusieurs méthodes de laboratoire agréées pour la détection de Trichinella dans les viandes fraîches. Le règlement actuel qui inclut les techniques de détection des trichinelles est le règlement d'exécution (UE) 2015/1375 de la Commission du 10 août 2015. Ce règlement établit comme méthode de référence la méthode de digestion d'échantillons collectifs avec utilisation d'un agitateur magnétique.


Comment détecter la présence de Trichine?

Les étapes à suivre pour l'application de la méthode de digestion d'échantillons collectifs avec utilisation d'un agitateur magnétique comprendraient 4 étapes.

  1. Obtention et préparation de l'échantillon

  2. Digestion enzymatique en milieu acide

  3. Sédimentation

  4. Visualisation


Étape d'obtention et de préparation de l'échantillon pour détecter la présence de Trichinella

On aura besoin d'un échantillon de la viande de la carcasse de sanglier ou de porc à analyser.

La quantité d'échantillon, ainsi que sa nature, seront différentes selon qu'il s'agisse de porcs domestiques ou de sangliers.


Les étapes à suivre dans cette étape seront:

  1. Dans le cas de carcasses entières de porcs domestiques, un échantillon pesant au moins 1 gramme doit être prélevé sur l'un des piliers du diaphragme, dans la zone de transition entre la partie musculaire et la partie tendineuse, sauf en cas d'élevage truies ou verrats, où l'échantillon sera double, avec un poids minimum de 2 grammes. Si le pilier du diaphragme n'est pas disponible, l'échantillon doit être le double de la taille, 2 grammes (ou 4 grammes dans le cas des truies et des verrats), de la partie du diaphragme située près des côtes ou du sternum, ou des masséters, ou de la langue ou des muscles abdominaux. Dans le cas où on a que des morceaux de viande, un échantillon d'un poids minimum de 5 grammes de muscle strié sera prélevé, contenant peu de graisse et, dans la mesure du possible, situé à proximité des os ou des tendons. Les mêmes critères seront utilisés pour la viande qui n'est pas destinée à être très cuite ou à d'autres types de traitement post-abattage.

  2. Dans le cas du sanglier, des échantillons d'un poids minimum de 10 grammes sont prélevés sur la patte antérieure, la langue ou le diaphragme, digérés avec un poids minimum de 5 grammes. Pour chaque digestion, le poids total de muscle à examiner ne dépassera pas 100 grammes.

  3. Après avoir obtenu la quantité destinée à être l'échantillon, celui-ci sera broyé, jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène de la viande à analyser.


Le  matériel nécessaire pour cette première phase du processus de détection de la présence de Trichinella serait :

  • Couteau et/ou ciseaux pointus pour obtenir l'échantillon.

  • Pinces pour faciliter la coupe des échantillons.

  • Hachoir avec une lame tranchante qui permet d'obtenir un mélange correct des échantillons.

  • Balance de précision permettant un minimum de 0,1 gramme.

Étape de digestion enzymatique en milieu acide des échantillons pour détecter la présence de Trichinella

Les conditions de digestion dans l'estomac sont reproduites artificiellement par la digestion enzymatique des échantillons de viande.


L'utilisation d'une solution de pepsine avec de l'acide chlorhydrique permet d'éliminer les capsules qui entourent les larves de trichine qui sont enkystées dans les fibres musculaires. Cette élimination des capsules va permettre la libération des larves de trichinella, facilitant leur observation ultérieure.


Cette digestion enzymatique aura pour éléments fondamentaux à la fois les réactifs utilisés (acide chlorhydrique et pepsine) et les paramètres de température et de temps appliqués.


Les étapes à suivre dans cette étape seront :

  1. 2 litres d'eau seront nécessaires, préalablement chauffées à 46-48°C et déposées dans un bécher. Ensuite, l'aimant sera inséré et le vase est placé sur une plaque chauffante, préalablement allumée à 46 ºC.

  2. Il faut avoir un vase d'une capacité suffisante pour éviter les éclaboussures. Il est établi que le bécher a une capacité de 3 litres.

  3. Ajout d'acide chlorhydrique. 16 ± 0,5 ml d'acide chlorhydrique à 25% sont ajoutés et l'agitation est démarrée. Attention : Il est indispensable d'ajouter de l'acide chlorhydrique avant d'ajouter de la pepsine, pour parvenir à une acidification du milieu, car la pepsine agit à un pH optimal entre 2 et 3.

  4. Ajout de la pepsine. Celle-ci peut se présenter sous forme solide, avec une concentration de 1:10 000 NF (US National Formulary), correspondant à 1:12 500 BP (British Pharmacopoeia) et 2 000 FIP (Fédération internationale de pharmacie), auquel cas 10 grammes (± 0,2 g) seront être ajoutés ou sous forme liquide, avec une concentration minimale de 660 unités de la Pharmacopée Européenne/ml, auquel cas ce sera 30 millilitres (± 0,5 ml).

  5. Ajouter la viande hachée dans le bécher de 3 litres contenant l'eau, l'acide chlorhydrique et la pepsine. Couvrir le bécher d'une feuille d'aluminium, ce qui aide à maintenir la température constante et réduit l'émission de vapeurs dans l'environnement.

  6. Agiter le liquide de digestion jusqu'à ce que les particules de viande disparaissent (pendant environ 30 minutes).

  7. Achèvement de la digestion. Le mélangeur est arrêté et le liquide de digestion est versé à travers le tamis dans l'ampoule de séparation. Ce tamis doit avoir une maille de 180 microns, un diamètre extérieur de 11 cm et muni d'une grille en acier inoxydable.

La digestion est considérée comme satisfaisante s'il ne reste pas plus de 5 % du poids de l'échantillon de viande initial sur le tamis.


Le matériel requis pour cette deuxième phase du processus de détection de la présence de Trichinella serait :

  • Bécher en verre (3 L).

  • Agitateurs magnétiques.

  • Plaque chauffante à température contrôlée.

  • Feuille d'aluminium.

  • Supports avec anneaux et fixations.

  • Balance de précision d'au moins 0,1 g.

  • Thermomètre avec une précision de 0,5°.

Étape de sédimentation dans la détection de la présence de trichines

A ce stade du processus de détection de trichines, la sédimentation permet de concentrer les éventuelles larves libérées lors du processus de digestion, facilitant ainsi leur détection visuelle ultérieure.


Les étapes à suivre dans cette étape seront:

  1. Repos et transfert du liquide de digestion. Une fois le liquide de digestion transféré dans l'entonnoir, laisser reposer 30 minutes. Après cette période de repos, un échantillon de 40 ml du liquide de digestion doit être rapidement transféré dans l'éprouvette graduée ou le tube à centrifuger.

  2. L'échantillon de 40 ml sera laissé au repos pendant 10 minutes. Par la suite, 30 ml du liquide surnageant seront soigneusement aspirés. De cette façon, les couches supérieures sont éliminées, laissant un volume qui ne dépasse pas 10 ml.

  3. Cet échantillon de 10 ml du culot restant sera versé dans une cuvette ou une boîte de Pétri. Ce sera l'échantillon sur lequel sera effectué le dénombrement des larves, auquel sera ajouté au maximum 10 ml d'eau provenant du rinçage de l'éprouvette graduée ou du tube de centrifugation.

Le matériel nécessaire à cette troisième phase du procédé de détection de la présence de Trichinella serait :

  • Tamis

  • Entonnoirs destinés à recevoir les tamis

  • Éprouvettes graduées ou tubes à centrifuger.

  • Seaux métalliques pour le jus digestif restant.

  • Pipettes et porte-pipettes

  • Entonnoirs séparateurs coniques


Étape de visualisation pour détecter la présence de Trichinella

A ce stade du processus de détection de trichine, ce qui est fait est la visualisation des larves de trichine.


Les étapes à suivre dans cette étape seront :


  1. Les liquides de digestion seront examinés lorsqu'ils seront prêts. En aucun cas l'examen ne peut être reporté au lendemain.

  2. Lorsque les liquides de digestion ne sont pas examinés dans les 30 minutes suivant leur préparation, ils doivent être clarifiés selon la procédure suivante :
    a)Verser l'échantillon final d'environ 40 ml dans une éprouvette graduée et laisser reposer 10 minutes.
    b)Ensuite, prélever 30 ml du liquide surnageant en laissant un volume de 10 ml.
    c)Ce volume sera de 40 ml avec de l'eau.
    d)Après une nouvelle période de repos de 10 minutes, aspirer 30 ml du liquide surnageant pour obtenir un volume maximum de 10 ml à examiner dans une boîte de Pétri ou dans une cuvette de dénombrement larvaire.
    e)Rincer l'éprouvette graduée avec un maximum de 10 ml d'eau et ajouter le liquide obtenu à l'échantillon dans la boîte de Pétri ou dans la cellule de dénombrement larvaire pour examen.
    f)Si l'examen révèle que le sédiment n'est pas clair, verser l'échantillon dans une éprouvette graduée, porter son volume à 40 ml avec de l'eau et suivre la procédure décrite dans cette section. Cette procédure peut être répétée 2 à 4 fois jusqu'à ce que le liquide soit suffisamment clair pour une lecture fiable.

  3. L'observation se fera au trichinoscope ou par examen au stéréo-microscope avec un grossissement de 15 à 20 fois.

  4. Chaque fois que des zones suspectes ou des formes parasitaires sont observées, des grossissements plus élevés doivent être appliqués, entre 60 et 100 fois.


Le matériel nécessaire à cette quatrième phase du procédé de détection de la présence de Trichinella serait :

  • Trichinoscope ou stéréomicroscope, avec source lumineuse.

  • Utilisation du trichinoscope : cuvette pour lee comptage des larves.

  • Utilisation du stéréomicroscope : cuvette ou boîtes de Pétri.

To install this Web App in your iPhone/iPad press and then Add to Home Screen.